Un 14 juin parce que Saint-Maur le vaut (veau !) bien !

La venue de la Garde Républicaine à Saint-Maur a été l’occasion d’une journée très spéciale sur la commune.

Arrivée des Anciens combattants et Portes-drapeaux
Arrivée des Anciens combattants et Portes-drapeaux

Après la célébration de la messe par l’aumônier de la Garde Républicaine, et en compagnie des Sonneurs du Cercle de St-Hubert, une cérémonie avait lieu au Monuments aux Morts.

Il semblait qu’il s’agissait d’une des traditionnelles célébrations organisées avec les associations d’anciens combattants, puisqu’ils étaient présents et que le déroulement semblait quasi identique… cependant, le 14 juin que pouvait-on commémorer ?

La gerbe a été déposée
La gerbe a été déposée

Les associations étaient à leur place habituelle, mais, cette fois un détachement du  517e régiment du Train avait pris place derrière le Monument et dirigeait la cérémonie. La pose de gerbe effectuée le maire, François JOLIVET, commença son discours.

Il commença par ces mots :

Nous voilà réunis, rassemblés autour de l’un des symboles de notre République ce Monument aux Morts de notre commune celui où le nom des enfants de Saint-Maur sont gravés dans le marbre, celui qui porte la trace de ceux qui un jour sont tombés au champ d’honneur pour la liberté, l’égalité et la fraternité…

Nous sommes là et pourtant rien au calendrier de notre république, rien à l’agenda de notre pays, rien d’exceptionnel en soi si ce n’est le calendrier de notre commune notre petite commune du cœur de France qui fête le 20e anniversaire de sa fête du Cheval.

Discours du Maire
Discours du Maire

Il remercie ensuite les membres du Comité des Fêtes et les associations qui ont œuvré pour qu’ait lieu cette journée. Puis il salue la présence de la Garde Républicaine dont il retrace l’histoire qu’il arrive a rattacher à notre commune à travers la destinée du Général Bertrand qui habita notre commune à Laleuf et  qui

Pompiers militaires et anciens combattants
Pompiers militaires et anciens combattants

le quatre octobre 1802 mis à la signature de Napoléon, à l’époque 1er consul, le décret qui créa la garde Républicaine. L’exceptionnel pour nous est de savoir que l’un des premiers colonels ayant commandé l’un des trois régiments composant la garde était le colonel RABBE un ancien tambour major qualifié d’aventurier mais aussi ancien compagnon du 1er consul…  Blessé le 14 juin 1800 à Marengo il servit comme commandant de la garde du consul, fidèle parmi les fidèles il prit le commandement de la garde Républicaine dès sa création. Exceptionnel pour nous, un hasard peut-être, mais pourquoi un hasard ? C’est qu’aujourd’hui nous somme le 14 juin 2009 soit 209 années jour pour jour date anniversaire de la bataille de Marengo. Celle où le 1er consul Napoléon dut résister à une armée de 55 000 autrichiens. Les experts militaires, les historiens politiques disent que cette bataille fut une des plus belles victoires de l’armée française et que sans elle la République en France n’aurait pas pu survivre et que le 1er consul Napoléon ne serait jamais devenu Napoléon 1er, l’empereur des Français…

…Il indique ensuite qu’il aurait été inconcevable de ne pas associer  les  enfants morts pour la France à cet honneur qui nous est fait par la Garde en venant sur notre commune.

N’oublions pas qu’ils sont le premier rempart, le dernier rempart, le seul rempart protégeant nos valeurs et notre mode de vie notre sécurité ils sont les gardiens …celui de la liberté celui de l’égalité, celui de la fraternité. Merci à la Garde, Vive la République vive saint Maur et vive la France.

Un public nombreux assistait à cette cérémonie
Un public nombreux assistait à cette cérémonie

A suivre…

2 commentaires sur “Un 14 juin parce que Saint-Maur le vaut (veau !) bien !

  1. Un peu de patience… ça va venir… j’ai des problèmes d’affichage… les images se chevauchent, et même pour une fête du cheval c’est pô normal !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *