Fête du cheval, c’est fini

La démonstration de la Garde Républicaine est achevée, tout n’est pas terminé pour les hommes et les bêtes….

Un vrai petit village avait été installé pour accueillir les chevaux près du gymnase des Planches.

Là, il faut doucher, brosser, nettoyer étriller les animaux pour les remettre en condition avant de leur faire reprendre la route.

Les gendarmes présents, s’ils n’étaient pas occupés, n’étaient pas avares de conversation…. aimablement il était répondu aux questions des uns et des autres, curieux comme moi de la vie d’un tel groupe.

On pouvait, entre autres, apprendre que les chevaux de la Garde étaient achetés vers 4 ans et y travaillait jusqu’à 16. Ensuite leur destin varie, selon qu’ils sont récupérés par le « naisseur », leur cavalier, une association ou tout autre candidat qui a déclaré vouloir se rendre acquéreur d’une bête réformée.

Nombreuses questions portaient sur le damier formé sur le haut de la cuisse des chevaux. Aucune brutalité ou rasage des poils de l’animal… seulement une question de brossage « à rebrousse-poil » à l’aide d’un pochoir.

Les membres du comité des Fêtes ont bien – et durement – travaillé…. ils peuvent être félicités. La préparation de cette fête a déjà été un dur labeur, le « rangement » et la remise en ordre des lieux s’est fait dans un temps record, et sous une pluie battante.

Je n’ajouterais qu’un mot « BRAVO ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *