Après les galets… la plage ?

Les prés sous l’eauPrès des galets, la plage ? non l’eau dans les présOn aurait pu l’appeler Saint-Maur-sur-Indre… mais ces deux jours c’était plutôt Saint-Maur sous Indre !!!! Les pluies diluviennes qui se sont déversées la fin de semaine dernière ont eu raison de l’organisation de Dame Nature et ont fait sortir l’Indre de son lit… modifiant ainsi formidablement notre paysage habituel. D’après la Nouvelle République « notre rivière a atteint son maximum hier à 15 00 avec un pic de 2.20 m ». Au milieu desla prairie prairies des Planches, un œil étranger n’aurait pas manqué de s’interroger sur les passerelles perdues émergeant au milieu de ce petit lac. Les arbres, qui habituellement ne voyaient à leur pied que l’herbe verte…, trouvaient leur reflet dans ces eaux boueusesLes arbres se mirent. Aucun bouliste n’aurait osé s’aventurer sur le mail lui aussi totalement recouvert d’eau. Les jardins bordant le cours d’eau naturel n’ont pas échappé à l’invasion, mais heureusement on n’a pas atteint le record, et je pense que comme il se disait certain soir « Le poriau du Jean, il aurait bin néyé !!!….le mailLa rivière

La décrue est maintenant amorcée et ces effets se font fortement sentir. Dame Indre va à nouveau rentrer sagement dans son lit… jusqu’à la prochaine fois.

2 commentaires sur “Après les galets… la plage ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *