On se réserve pour la commune !

Le 1er à signer
Le 1er à signer

Répondant à l’invitation de François JOLIVET nous étions à peine une vingtaine à assister à la première réunion de la réserve communale de sécurité civile de Saint-Maur. Mais c’est quoi cette réserve communale ?

François JOLIVET nous rappelle que cette « protection civile » fut créée  suite aux crues importantes en Normandie puis les incendies qui ont sévi en France. La loi du 13 août 2004 créé donc les réserves communales de sécurité civile et le Conseil Municipal de Saint-Maur vote la création de la sienne le 21 décembre 2007.

On ne peut être certain qu’il n’en existe pas déjà en France, mais on est sûr que c’est la première dans l’Indre à se mettre en place. On connaît l’attachement de notre maire en matière de sécurité… Saint-Maur a d’ailleurs été la première commune à identifier les risques sur son territoire. En effet, on peut redouter les crues de l’Indre, craindre les embouteillages sur l’A 20  dûs aux intempéries ou un accident. En outre, on peut compter 3 sites « à risques » : l’entreprise « Epis-centre » du type SEVESO, la Maison Centrale et enfin la zone Cap Sud.

Un gilet nous a été remis
Un gilet nous a été remis

Dés lors, il ne faisait aucun doute qu’il fallait s »entourer du maximum de précautions afin de pouvoir faire face à une situation d’urgence. Le recrutement de bénévoles a donc été lancé afin qu’ils s’engagent à répondre à l’ordre d’appel pour venir en renfort aux forces de secours (armée, pompiers, etc…). Il est bien évident qu’il ne s’agit pas là pour nous de se substituer à l’intervention des professionnels, mais d’assurer à leur place des tâches de soutien et d’accueil, de mise en sécurité de biens ou de recensement. Il est important de souligner que cette démarche est bénévole et doit être sans contrainte, que les domaines où il sera demandé intervention ne le seront dans le cadre des compétences individuelles.

Encore une signature
Encore une signature

Ce soir, nous avons souscrit notre engagement pour une durée de cinq ans et nous avons reçu un gilet réfléchissant (y ‘en a au moins un qui réfléchit…) et nous serons amenés à participer à la préparation et la mise en œuvre d’exercices.

dsc09403S’il devait y avoir un bémol à cette réunion, c’est de n’y avoir retrouvé que trop peu de personnes…. dix sept sur les 3 490 habitants de Saint-Maur.Notre maire aime à dire « Si tu ne fais rien pour ton pays, ne t’attends pas à ce que quelqu’un le fasse à ta place » :

Alors, lecteurs et citoyens, venez nous rejoindre… on ne sera jamais trop nombreux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.