Morose 14 juillet

 

Comment te dire toute notre tristesse de te savoir « ailleurs » ? Avec quels mots pouvons nous  te dire adieu ? Nous ne t’oublierons pas et  tu nous manques déjà.

La pluie avait bien voulu cesser ce samedi matin et la cérémonie du 14 juillet pouvait se dérouler.

C’est d’abord  la levée des couleurs,

Suivie de la Marseillaise, et notre drapeau France flotte fièrement dans le ciel Saint-Maurois

Le dépôt de gerbe

et enfin le discours du Maire, François Jolivet

(Extraits)

Nous sommes aussi rassemblés pour fêter ses femmes et ses hommes qui un 14 juillet 1789, par un temps pluvieux, décidèrent de marcher sur la Bastille, prison ou centrale de l’époque, mais surtout symbole de l’exercice d’un pouvoir décadent et corrompu ne sachant plus répondre au besoin des français. Trois années de famine s’étaient succédé. L’année 1989 pluvieuse ne permettait pas de récolter le blé tant attendu. Paris et les villes de France avaient faim.

Le 14 juillet 1789 marquait le début de la fin d’un régime, celui de la monarchie disqualifiée et préparait le début d’autre chose qui pour s’installer allait devoir passer par tous les traits y compris les pires de la nature humaine.

Parfois la volonté du mieux est un mal plus grand que le pire d’hier.

la France honore ses enfants morts au champ d’honneur pour elle, la France aujourd’hui honore ses soldats, son armée sur les Champs-Élysées : Puisse cette armée être dans le cœur des Français pas seulement le 14 juillet mais pour toujours…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.