Les sculptures racontées (3)

N° 3
N° 3
Du calme de la douceur du repos
Du calme de la douceur du repos

La troisième œuvre a été réalisée par Germano FRIAS.

S’exprimant en parfait français, avec un charmant accent portugais, il explique pourquoi il a choisi cette réalisation :

Je suis arrivé ici, et j »ai « soupçonné » cette pierre d’être une pierre silencieuse, qui inspire le CALME. En cette période de crise, on a besoin de réfléchir… regarder cette pierre et sentir le repos.

Sur une répartie d’un auditeur s’inquiétant d’être face à un Monument aux Morts, l’artiste réplique, après un grand éclat de rire,  que le calme n’est pas la mort… mais que bien au contraire c’est aussi la vie, la tranquillité.

Seule la nature a travaillé cette face
Seule la nature a travaillé cette face
La douceur de la pierre
La douceur de la pierre

Le dos de la sculpture est resté « brut », laissé à l’état « nature ». Ce côté n’a pas été coupé et était au dessus dans la nature. C’est une face tellement droite et belle que je n’aurais pu qu’abîmer en intervenant dessus.

Des lignes droites, des courbes, des surfaces polies ou non, une impression de fragilité et de grande poésie  font de cette œuvre une réalisation qui ne peut pas laisser insensible et qui vaut qu’on s’attarde à la contempler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *