Petite mais solidaire comme les grandes

Les Cathédrales devaient sonner à 18h50 ce soir, heure où Notre-Dame de Paris s’est embrasée lundi soir. Alors fallait-il être au siège de l’évêché pour entendre un son ?

Les cloches de notre petite église ont donné toutes leurs forces pour exprimer leur solidarité et en hommage à leur grande sœur, le Bourdon, qui pour l’instant est condamnée au silence.

Merci Anne, quel plaisir d’entendre cela…. de la prairie des Planches.

Pour Notre Dame

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.