Catégories
Culture et loisirs Vie de la cité

La médiathèque inaugurée

La médiathèque est enfin ouverte. Depuis le 24 septembre les différents ouvrages font le bonheur des Saint-Maurois. Ce samedi matin, François JOLIVET, Josette GAUZENTES et la commission …. avaient convié les Saint-Maurois à l’inauguration de cet édifice culturel.

Voici deux jolies lectrices qui ont bien compris l’utilisation des lieux… des livres et c’est la détente….

Le ruban est coupé… l’entrée est désormais ouverte… et le public ne va pas tarder  à découvrir les lieux

Qui n’a pas son morceau de ruban ?…. Une distribution sur coussin.

Puis fier de la réalisation, François JOLIVET s’est exprimé en ces mots :

Donner du sens à l’action publique, se saisir de l’intérêt général et faire en sorte que la conscience humaine progresse et grandisse, c’est cela qui a dicté les raisons profondes de notre décision de construire une médiathèque à Saint-Maur.

Permettre aux habitants de disposer d’une espace de vie culturel moderne et de proximité. Je serais tenté de dire que sans Josette et sa volonté – et mon soutien – ce bâtiment de près d’un million d’euros ne serait pas sorti de terre. La culture… la culture beaucoup considèrent que cela ne doit pas être une priorité, surtout par temps de crise, il faut faire des économies, il faut toujours en faire. Pour autant je dis à celles et ceux qui pensent ces choses qu’ ils se trompent. C’est au contraire dans les moments les plus difficiles ou la souffrance est ressentie par chacun d’entre nous, parfois dans leur chair, que l’être humain bascule souvent dans la simplicité et les raccourcis et dans ce qu’il y a de plus ignoble.

Seuls parfois les êtres sont retenus par ce simplisme et ce raccourci par la culture, pour pour ne pas tomber dans d’ effroyables chemins. L’histoire est remplie de ce type d’événements.

Parce qu’en fait la culture c’est d’abord penser et lutter contre les apparences simplistes. La culture c’est l’assurance tout risque contre la pensée inhumaine elle incarne les valeurs de l’existence de soi par rapport aux autres et par rapport à son environnement. Elle est aussi le symbole de l’ascenseur social et nous sommes d’ailleurs ici dans un espace très symbolique puisque nous sommes dans la cour d’école de garçons, auprès d’une mairie qui logeait les instituteurs, une mairie dite de «Jules Ferry ». C’était un lieu de transmission du savoir, de l’instruction puisqu’à l’époque il n ‘existait pas de ministère de l’éducation il n’existait qu’un ministère de l’instruction. D’ailleurs on peut se demander si l’éducation ne revient pas plutôt à la famille, et aux parents, et l’instruction aux pouvoirs publics. Donc un lieu symbolique parce que ce lieu de transmission du savoir redevient un espace de transmission du savoir après près de 25 ans. Et puis son nom, quel symbole, le symbole que le progrès social, l’ascenseur social existe. Raymonde VINCENT… Médiathèque Raymonde VINCENT… Qui connaît Raymonde VINCENT dans l’assistance, sans doute les saint-mauroises et saint-maurois… mais pour les autres ?

Cette femme est née dans un lieu-dit qui s’appelle Villours, un territoire situé entre la commune de Villedieu et de Levroux. Et c’est une dame qui est est venue sur notre territoire à Saint-Maur chez M. Alès, aujourd’hui propriétaire du château de la Lienne. Et elle était bergère. Elle ne savait pas écrire, donc ni lire. Par contre, en gardant ses moutons sa grand-mère, lorsqu’elle avait 12/13 ans lui a appris à lire…. parce qu’elle ne pouvait pas faire le chemin de la Lienne jusqu’à l’école Jules Ferry. Et puis quel destin cette femme qui était bergère fut honorée par ses paires puisqu’elle reçu le prix Fémina et cette petite bergère a su devenir grande et une artiste des mots.

Elle devient l’épouse d’Albert BEGUIN auteur important du début xxe siècle. Et ses amis étaient Bernanos, Jean Giraudoux et Aragon. Elle ne quitta plus Saint-Maur, elle disait que ce territoire lui renvoyait sa vie et était pour elle source d’inspiration. Raymond VINCENT est bien la preuve que la rencontre des mots permets de progresser et de construire sa place. Preuve en est encore que Raymonde VINCENT avec sa grand-mère a su faire basculer son avenir vers autre chose, à su faire basculer son avenir pour en faire en sorte d’en avoir la maîtrise.

Alors, deuxième symbole la cour de l’école des garçons et Raymonde VINCENT qui grâce à la culture a pu devenir autre chose sans oublier ses origines.

Alors cet équipement le voilà construit, maintenant doté d’équipe de collaborateurs : Karine. Mais il a fallut payer tout près d’ 1 million d’euros financé à 53 % avec, il faut le dire quand même, l’état est le premier partenaire : 252 mille euros, le Conseil Général : 123 000 et la communauté d’agglo 120 000 E financé à près de 60 % le reste c’est la commune et pas par emprunt. Puisque vous avez vu qu’il y a des communes qui avaient des emprunts toxiques – d’ailleurs les élus répondent aujourd’hui , je n’ajouterais rien à ce qu’ils disent parce qu’ils ont raison… et je n’ajouterais rien à ce qu’à dit André Laignel avant hier, parce qu’il avait raison – Le préfet de l’Indre a écrit aux maires en expliquait que nous n’avions pas d’emprunts toxiques je laisse à la presse le soin de démentir ce qu’elle a écrit sans doute parce que n’ayant pas trop compris ce que signifie un emprunt toxique.

Nous l’avons payé, bien entendu se pose le problème du transfert et de l’utilisation de l’ancienne bibliothèque, nous en reparlerons. Il me faut remercier les entreprises… elles sont toutes là. Remercier l’architecte qui connait bien la commune de Saint-Maur,

après avoir construit le temple municipal, il a construit le temple culturel, merci Monsieur URTIAGA.

Merci aussi le club micro informatique qui a un espace dédié et que nous inaugurerons une autre fois parce qu’il est important que l’ensemble du département connaisse notre club micro et j’espère que nous aurons une belle manifestation avec tous les adhérents du département dans cette passion.

Merci à Josette et à sa commission

Merci à l’équipe municipale qui a accepté de s’engager financièrement dans ce dossier

Merci aux bénévoles… bien entendu

Merci à notre directrice qui est sous surveillance… pour vous accueillir

Merci aux enseignants qui prendront les chemins des passerelles pour amener les enfants pour qu’ils découvrent la bibliothèque.

Alors nous l’avons cette médiathèque aujourd’hui… c’est tout un symbole pour notre commune

un symbole de géographie, un symbole quand à son nom, un si bel exemple qui nous dit que lorsque l’on veut changer les choses, il faut savoir bousculer son avenir.

Alors soyons très républicain vive Saint-Maur, vive la République, Vive la France.

 

 

Une réalisation de PAT'ALES
Un douce mélodie a accompagné cette journée

Lieux dédiés à l’art, la musique et la peinture étaient aussi à l’honneur.

François JOLIVET Josette GAUZENTES avec Karine la Directrice de la médiathèque Raymonde VINCENT et une partie des bénévoles.

5 réponses sur « La médiathèque inaugurée »

Bel ouvrage !
Je lis : »Merci à l’équipe municipale qui a accepté de s’engager financièrement dans ce dossier »
Etes vous sûr que l’ensemble de l’équipe municipale a pu donner son avis sur ce projet ?

Je n’ai pas assisté aux conseils municipaux délibérant du dossier, mais il me semble qu’il a bien fallu que le projet soit voté et donc soumis à l’approbation de chacun. Qu’il n’ait pas fait l’unanimité, c’est possible (?), mais la majorité l’a adopté si on en est là… J’ajouterai que nombre de conseillers se trouvaient à l’inauguration… je n’ai pas entendu de manifestation hostile…
Une suggestion : venez voir c’est encore plus beau que sur mes petites photos.

Merci pour la suggestion.

Concernant vos certitudes en matière de « délibérations », j’espère que vous avez raison !

Montigomo > Pourquoi aurait-elle tort ? Le projet n’a à ma connaissance, pas fait polémique à Saint-Maur. Qu’est-ce qui vous fait douter de cette manière ?
Le ROI (Return Of Investment ?) vous inquiète-t-il ?

… Au vu de la fréquentation déjà constatée, il pourrait être positif rapidement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.