Des vœux pour un beau mariage

« Ce vendredi, nous nous sommes réunis autour d’une douce personne qui venait de nous quitter. Nous garderons en souvenir son sourire et sa grande gentillesse. »


 

2016, 2 communes ont disparu et une nouvelle est née : SAINT-MAUR. Entre Saint-Maur et VILLERS-LES-ORMES,  la nécessité d’une fusion s’est imposée et les deux maires ont décidé d’unir les destinées des 2 territoires : ici ou ici ou dans la nouvelle République. L’une avait besoin de l’autre pour maintenir ses services et vice-versa. Hier, nous étions « voisins » aujourd’hui, nous sommes de la même commune…. moi, ça me va bien. Notre commune s’appelle toujours Saint-Maur, et j’ai une pensée sincère pour les Villaréens pour qui ce changement n’est pas forcément facile à accepter. Aujourd’hui je me sens complètement Saint-Mauvillaréenne.

Le maire de l’ancien Saint-Maur avait convié les habitants pour la traditionnelle cérémonie des vœux.

Monsieur Bergougnan s’est d’abord exprimé avant de laisser la place à François Jolivet qui ne manqua pas de nous régaler d’un des discours dont il a le secret. Voici les  voeux 2016  ou  ce que j’ai pu en retranscrire avec quelques manques.

Une salle comble...
Une salle comble…

« Malgré tout, la trajectoire économique imposée aux collectivités s’avérait impossible pour les seules communes de Saint-Maur et Villers. Notre choix était celui-ci : augmenter les impôts ou supprimer des services à la population ! Quel enthousiasme !

L’état depuis longtemps a pensé aux fusions de communes, ça date de la loi Marcellin (1972) et puis on s’est dit avec Éric, qui siège avec moi à la commission des Finances, que j’ai l’honneur de présider grâce à Gil…. on s’est dit qu’on ne pouvait pas proposer ça à nos habitants, ce n’est pas possible.

Saint-Maur était une commune de 7 000 h dont on disait qu’elle avait les pieds de la Brenne – la partie sud – en terme de zone géographique et puis la partie nord , jusqu’à l’aérodrome de Châteauroux-Villers qui était sur la commune de Saint-Maur ancienne, on disait que Saint-Maur avait la tête en Champagne. »

….

On a pris cette décision de s’unir et pas d’absorber ! L’absorption, l’intégration de force on l’a vécu, avec Gil a une autre époque, ça s’appelle la création de la communauté d’agglomération Castelleroussine, par un arrêté pris par le préfet. Là les conseilleurs municipaux s’étaient exprimés, ils avaient donné un avis défavorable, mais malgré cet avis, la commune de Saint-Maur a été intégrée à la Communauté d’Agglomération Castelleroussine. J’ai des témoins actifs devant moi

Ça c’est de l’absorption ! Ça c’est du mariage forcé !

Nous, notre mariage c’est un mariage choisi ! Je partageais un moment difficile tout à l’heure et notre curé de paroisse disait « ce qui compte c’est l’amour…. » et bien nous c’est une histoire d’amour… Voilà !!!

En 2016, la commune de Saint-Maur investira sur la commune de Villers puisque nous allons doter d’un même panneau électronique que nous avons sur notre territoire à CAP SUD, en centre bourg, et route de Tours afin de multiplier les outils de communications.

Nous allons lancer les études du chemin de la Rapinerie, projet porté par la commune de Villers et si nous avons les ressources nous démarrerons les études mais…. dans tous les cas ces travaux se feront…

Et donc, pour des travaux qui sont autour de 100 à 150 millions nous aurons la poursuite des travaux de la rue de l’Abbé-Trinquart…

Nous avons l’ambition, et c’est plus qu’une ambition, qui est en train de se préparer, il n’y a plus qu’à transformer de déployer ce qu’on appelle un outil de gestion de la relation citoyenne par internet afin de permettre à nos habitants de saisir, directement par internet, et d’avoir la certitude que les services traitent puisque c’est une chaine. Et donc nous on pourra avoir cette application, c’est à dire entrer dans les nouvelles technologies. Je pense quand même aux habitants du milieu du Petit-Valencay qui n’ont toujours pas internet mais j’ai cru comprendre que la fibre allait arriver…. priorité en 2016 ! ça doit se faire…. c’était déjà dans les tuyaux.

Nous avons intégré un contrat de performances énergétiques, nous investirons plus de 250 000 euros sur les bâtiments afin de faire des économies d’énergies et casser les dépenses de fonctionnement.

D’ailleurs Éric, tu apprendras, qui est beau comme cette salle, coute beaucoup d’argent parce qu’il va falloir qu’on change toutes les baies vitrées. Vous imaginez que tout ce qui est beau coute cher… mais nous allons le faire…

Et nous continueront à faire aménager le site des Ballastières puisque nous aurons l’étude terminée et le permis de construire, j’espère obtenu, et l’appel d’offre fait, pour le remplacement de la nouvelle salle. Le hangar deviendra une nouvelle salle dédiée aux trois activités le périscolaire, le centre de loisirs et permettre aux gens de pouvoir réserver cette salle au bord de l’eau dans un des sites presque les plus merveilleux de l’agglomération.

Et puis nous aurons et c’est quelque part l’objectif premier, à réussir notre mariage entre nous équipe d’élus et à réussir notre mariage tous les habitants de la commune de SAINT-MAUR commune nouvelle.

Nous avons aussi l’ambition de faire en sorte avec presque 3700 habitants, même si nous étions des voix entendues, d’exister encore plus au sein de notre Châteauroux Métropole.

A l’issue des discours, et pendant que le diaporama des événements 2015 défilait, nous avons été conviés à partager le joli buffet savamment décoré par les soins de notre fleuriste, Catherine CAILLAT : O bel Iris.

Marianne
Mais que Marianne était jolie ( chantait Michel DELPECH….)

fleurs

Au dehors, la fée (Ondine ? des Ballastières) veille sur la quiétude de la commune et de ses tous nouveaux habitants.

fée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.