18 juin, cérémonie trop triste

La commémoration de l’appel du 18 juin a pris une allure des plus tristes ce samedi.

Le discours officiel lu par Patrick Bauché aurait dû être suivi par celui du maire François JOLIVET.

Si ce dernier prenait la parole, c’est avec beaucoup trop d’émotion pour un grand discours mais seulement pour faire honneur à son ami disparu. Alors que nous étions là pour célébrer les héros de la guerre, c’est à notre héros communal disparu qu’il s’adressait. Jean-Noël MIGUET, Jean-No pour la plupart, nous a quitté trop soudainement.DSCN6908

Adjoint au maire de notre commune, délégué à la solidarité, c’est avec efficacité qu’il assurait ses fonctions. Toujours à l’écoute et avec le sourire il savait où trouver les bons conseils et la bonne solution de ceux dont il avait la charge.
IMG_20160618_112232
La commune a perdu l’un des siens…. Adieu, Monsieur…. nous ne t’oublierons pas.
« Carpe diem »

1 commentaire sur “18 juin, cérémonie trop triste

  1. Je ne connaissais que depuis peu , mais je l’appréciais beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *